Roche Bobois, une marque française de meubles haut de gamme

Tout les aficionados de la décoration d’intérieur ont déjà entendu au moins une fois, le terme Roche Bobois. Présente depuis les années 1960, cette entreprise française tiens le haut du pavé dans l’ameublement de luxe. Nous allons en savoir plus dans cet article.

Un peu d’histoire

Dans les années 50 Philippe et François Roche sont commerçants à Paris. Dans la même ville, les frères Chouchan ont également leur commerce. Ce n’est que 10 ans plus tard que les deux familles se rencontrent, lors d’un salon au Danemark. Leur idée : stopper la fabrication en France et importer des meubles de Scandinavie.

1 an plus tard, il font une campagne promotionnelle dans le magazine « Elle » ce qui les rendra immédiatement populaires. Et puis les années durant, Roche Bobois, ne fera qu’asseoir sa réputation dans l’ameublement et les objets décoratifs.

Le best seller de Roche Bobois

Dans les années 70 Philippe Roche rencontre un allemand nommé Hopfer et découvre son « canapé pour vivre au ras du sol ». Le carton fut total pour la « Mah Jong », puisque encore aujourd’hui, il reste le canapé le plus vendu de la marque.

Plusieurs collections chez Roche Bobois

La marque a su s’attirer de designers et architectes de talent et propose plusieurs gammes distincte:

  • Collection Métropolis des 40 ans de la marque par Iosa Ghini
  • Collection Ping Pong par Paola Navone
  • Canapé Comète de Vladimir Kagan
  • Collection Rive Droite de Christophe Delcourt, qui créera plus tard la bibliothèque Legend
  • Ligne Speed Up par Sacha Lakic
  • Table basse Cute Cut11 par Cédric Ragot
  • Collection Furtif par Daniel Rode
  • Collection Assemblage de Stéphan Lebrun
  • Collection de mobilier par Ora-ïto

Vous pouvez retrouver tous les meubles Roche Bobois dans les boutiques physiques mais également dans les rayons des boutiques en ligne comme Decofinder. Se passer de cette marque française représentative d’un des premiers succès d’une entreprise de décoration française, serait une gageure.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *